Pôle Multiservices

Salles de classes, de repos, de lecture et d’informatique, restaurant scolaire, bureau de direction, jardin d’activités.
Conception d’un bâtiment en pisé avec une démarche respectueuse de l’environnement et du patrimoine local.


Pôle Multiservices / Médiathèque
Thurins, Rhône (69)
Concours: octobre 2006
Coût prévisionnel des travaux : 2 168 000 €HT
Maître d’ouvrage : ville de Thurins

projet HQE
Programme :
Disposé sur la longueur de la passerelle, le projet articule les différentes échelles urbaines : le construit et le végétal, les véhicules et les piétons, le paysage lointain et proche, la circulation et l’arrêt.
Profitant de la pente naturelle, le bâtiment structure la liaison entre le niveau bas du terrain – un lieu urbain, minéral et structuré, caractérisé par la circulation et le mouvement, et l’espace haut de la parcelle – un lieu d’arrêt et de contemplation, d’un caractère piétonnier et végétal. Cette ambivalence est exploitée dans le traitement des volumes architecturaux. Côté rue, le bâtiment présente un soubassement en pierres de pays en prolongement de la Mairie, et des volumes indépendants en bois à l’image des constructions vernaculaire. Côté colline, travaillé comme une plaque tectonique de terrain surélevé, le bâtiment se construit comme une nouvelle ligne d’horizon pour mettre en scène le paysage proche et les vues lointaines. Cette attitude urbaine définit, pour l’avenir, l’espace haut de la parcelle comme une nouvelle place urbaine ouverte sur le paysage et caractérisé par la vue, le végétal et la lumière en transition entre le centre historique et les espaces naturels de loisir.
La conception architecturale reprend et interprète les volumes, les matériaux et les textures de l’architecture historique locale tout en introduisant des formes architecturales contemporaines, dans la mesure où cela sert la fonctionnalité du bâtiment.
Les commerces disposés en « rez-de-route » bénéficient à la foi d’une mise en valeur de leurs vitrines et d’une circulation piétonnière ample et protégée.
La partie du bâtiment en « rez-de-jardin » propose une toute autre nature que la « face urbaine ». Depuis la zone de stationnement existante, la toiture végétalisée met en valeur la vue sur le panorama et le grand paysage.